LE PAYS BASQUE SOUS LE SOLEIL : DE BIDART A ST-JEAN-DE-LUZ

Départ de Mérignac en car à 7h30 précises. 59 randonneurs à Bord. Quatre autres nous rejoindront à Bidart.

Le temps est menaçant et peu engageant et malgré notre optimiste, tout au long de la route le ciel reste toujours aussi chargé..

Arrivés  à Bidart,  il pleuviote pendant le petit déjeuner .

Mais  au fil de la journée le ciel prendra des couleurs et une belle lumière enveloppera les payages.

Après nous être restaurés autour d'un petit déjeuner improvisé, nous partons de Bidart emboîtant le pas à Jean-Claude, notre guide pour cette randonnée le long du littoral. Le pays Basque "béni des dieux".  Harmonie entre terre, mer et montagne. Le vert des collines ondule. une  douceur apaisante émane des ses paysages ! 

PATRIMOINE : Dans l'héritage basque, la maison occupe une place de choix. La couleur initiale des colombages, constrastant avec le blanc de la chaux, était le rouge ("rouge coeur de boeuf",car enduits de sang de boeuf), ce n’est qu’au XIXème siècle que la palette s’élargie : bleu, vert. Mais le rouge reste la dominante.

Le chemin côtier de Bidart à Hendaye s’étire sur 25 km. Notre randonnée s’arrêtera à St Jean de Luz – Ciboure,  en passant par Guétary, 13,5 km en tout. Le chemin est dédié à la découverte et à l’interprétation des milieux : 6 stations d’interprétation traitent différents thèmes : le surf, les basques et l’océan, le paysage côtier, la pêche, la géologie, la baie de St-Jean-de- Luz, Ciboure.

DSC_0001 DSC_0007

                                                         Recommandations avant le départ ...

DSC_0027 DSC_0070

DSC_0031  DSC_0042

DSC_0109  DSC_0142DSC_0166  DSC_0167

                                                                                                                La baie de St-Jean-de-Luz

DSC_0172 2010-06-TPB_039

                                                                                                             Le port de St-Jean-de-Luz                                                                                            

St-Jean-de-Luz ou Donibane Lohizune en basque. 12 967 Ha les Luziens ou les donibandar.

Un passé de corsaires. Au XVIIème siècle, elle fut surnommée « Nid de Vipères » par les anglais, tant ils craignaient les pêcheurs basques reconvertis en corsaires. Par lettre de marque du Roi le corsaire était habilité à s’emparer des bateaux ennemis. Le butin était partagé entre le Roi, l’armateur et l’équipage.  

La pêche est une activité ancestrale. Dès le XVème siècle on pêchait la morue et la baleine sur les bancs de Terre Neuve. St-Jean-de-Luz demeure un port dynamique au 6ème rang des ports de pêche français avec 10 000 tonnes par an. Parmi la centaine d'espèces pêchées  :  le thon, les anchois..., mais aussi une particularité la pêche du merlu à la ligne dans le souci de privilégier une sélection qualitative.

Le mariage de Louis XIV avec l'infante d'Espagne en 1660 consacra le rapprochement de la France et de l'espagne. Il eu lieu  en l'Eglise Saint Vincent. On y admire un très beau retable et les fameuses galeries présentes dans la plupart des églises basques.  

D’autres témoins du passage du Roi Louis XIV : sur la place Louis XIV, la maison dite de Louis XIV bâtie en 1643 par l’armateur Lohobiaque-Enea appartient toujours à la même famille, attachée à en conserver l’authenticité.

Certains auront poussé leur curiosité jusqu à sa  voisine Ciboure, pour adminer l'église St Vincent avec sont clocher octogonal, unique au Pays Basque ou se seront arrêtés devant la maison où naquit Le compositeur Maurice Ravel.  Elle fut construite au XVIIème siècle dans un style typiquement flamand,  surprenant !

 Et puis peut-être avant de reprendre la route, avez-vous goûté  aux fameux macarons de chez...

M.L.R.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

                                 Toute l'Equipe du T.P.B. vous souhaite un bel été

et vous donne rendez-vous le Jeudi 8 Septembre pour notre rentrée sportive