Une Ile entre le ciel et l'eau, une île ...sauvage...

Sauvage  et pleine de charme. Un cadre idéal pour ce séjour au coeur de l' été indien

Le pari de Christian : Faire partager ce séjour insulaire à un groupe de randonneurs plus important qu'habituellement.  Nous partîmes 42. Pari réussi, puisqu'au terme d'une savante répartition, les randonnées ont pu se dérouler tranquillement sur un terrain sans difficulté.

Un hébergement spacieux noyé dans la verdure nous accueillit. Cette ancienne ferme divisée autrefois en plusieurs métaieries se prêtait bien aux aspirations du groupe. Le soir après l'effort, détente autour de la piscine pour certains, pétanque pour les mordus. Apéritif avant le dîner autour des bungalows et le clou du séjour, un concert abouti, soigneusement préparé et dirigé par Richard avec la participation de Guy à la guitare et de nos interprètes préférés Sylvie, Richard et Christian. Voilà le décor planté. 

Nos randonnées ...

20180916_122149 Le château 3le Château 20180916_132721

 16 Septembre, jour de marché : rendez-vous à 12h à le Château d'Oléron et pique-nique sur les remparts de la citadelle. Personne ne manquait à l'appel. Le nom du village lui vient de l'ancien château médiéval des ducs d'Aquitaine. C'est Richelieu qui ordonna la construction de la citadelle en 1630 en place du château détruit.  Agrandie et achevée par Vauban, elle s'inserra dans le système de défense de l'Arsenal royal de Rochefort. Aujourd'hui l'ostréiculture est l'activité prépondérante de la commune. beaucoup d'anciennes cabanes ont été restaurées et servent d'atelier Nous voilà partis pour une boucle d'environ 13 km. Christian fit  2 groupes. Chacun son sens. En soirée, installation au village vacances de La Martière près de St Gilles.

20180916_150449 20180916_161242

 17 Septembre : Rendez-vous à St Trojan les Bains, la pointe sud d'Oléron, pour une randonnée entre forêt et plage. St Trojan fut Jusqu'au XIXe s. une agglomération de pêcheurs et de sauniers. La commune s'enlisait et fort de l'expérience de Brémontier dans les Landes, le gouvernement impérial fit ensemencer la dune en pins, ce qui apporta  prospérité au village car de nouveaux métiers apparurent, tels ceux de bûcheron et résinier. Après la chute du commerce du sel, les salines se transformèrent en pâturages et le plus souvent en claires de verdissement des huîtres. L'huître va remplacer le sel. Avec l'arrivée du chemin de fer, c'est l'ère du tourisme qui apparaît. La journée est magnifigne et le long de la plage, l'appel de la mer est le plus fort. La température de l'eau est encore agréable. Certains ne résitent pas...

20180917_141955 20180917_113943

20180917_13410220180917_135905

                      20180917_150728 

 18 Septembre : Embarquement pour l'Ile d'Aix., la "petite Corse de l'Atlantique", là où le temps s'arrête. En bateau nous croisons le Fort Boyard, tel un vaisseau bravant l'océan. Construit pour protéger les vaisseaux. Le projet (1760) ne se réalisa qu'en 1849 et finalement fut inutile au vu des progrès de l'artillerie. Quartier libre pour tout le monde. Balade de détente au  gré de nos envies à travers la forêt ou le long de la côte. Les points de vues sont sublimes.  Visite du Musée Napoléon pour certains ou celui de la nacre pour d'autres.

20180919_100420 20180918_15500820180918_100826 Ile d'AiX 3Ile d'Aix 2 20180918_12241520180918_172606 20180918_180932

 Au retour visite du site ostréicole de Fort Royer à la Perrotine suivie d'une dégustation d'huîtres bien appréciée...

 19 septembre : La Brée - Saint Denis - Chassiron- La Brée. départ de La Brée, vers St denis la plus septentironale de l'île. Elle présente les avantages d'une station balnéaire d'aujourd'hui tout en conservant charme et authenticité. Mal desservie par la route pendant des siècles, Saint Denis doit son développement au commerce du vin, du sel, de l'orge et de l'eau de vie.

20180919_09271620180919_092736 20180919_103446 20180919_101731

Vers le phare de Chassiron, un peu d'équilibre est nécessaire le long des écluses à poissons (techniques de pêche très ancienne, typique des îles charentaises), dont certaines sont encore en activité. Le phare domine du haut de ses 46 mètres les falaises calcaires, le domaine naturel et sauvage. Il remplaça en 1836 son prédécesseur  qui datait du XVIIe. Blanc à l'origine, il se para de bandes noires en 1926. Le reste de la randonnée se fit dans un environnement particulièrement sauvage.

20180919_111908 20180919_11295420180919_132333 20180919_134907

 20 Septembre : Direction la minuscule île Madame  (elle ne fait que 800m sur 600m) sauvage et préservée que l'on rejoint à pied à marée basse.  Gare aux horaires des marées, mais Christian avait tout prévu. Départ pour Port Barques. Là le charme opère. Chemin faisant dans la lumière du matin, se dévoile l'alignement des carelets bleus, rouges ou verts, tous personnalisés avec soin. Dans notre champ de mire : Fouras-les-Bains, les îles d'Aix, Ré, Oléron et le majestueux Fort Boyard. Au retour crochet pour quelques uns le très connu port de la Côtinière situé tout près de la Martière.

Ile Madame 3Ile Madame cabane Ile Madame 2 20180920_110815

20180920_11572820180920_145243

20180920_152609la Cotinière 20180919_215445 20180920_185627

   21 Septembre : Notre séjour s'achève. Nous quittons nos habitudes insulaires pour une visite guidée de la cité fortifiée de Brouage, bordée autrefois par l'océan atlantique.  Elle est située entre l'Ile d'Oléron et Rochefort, au coeur d'un marais qui s'étend sur 3000 ha.  Au XVIe s. le seigneur de la Châtellenie de hiers décide de créer un port pour le commerce de sel.  Au fil des siècles le golfe s'est comblé. Aujourd'hui Brouage a réussi sa reconversion. Ce village chargé d'histoire attire les touristes avec ses remparts de 2 km, ses boutiques de créateurs, son port ostréicole. Elle figure au classement des "plus beaux villages" de France.

 

20180921_104042 20180921_11230220180921_120536 20180921_114848

Dernier pique-nique avant de nous séparer. Cet été indien fut le prolongement de nos vacances, malgré les quelques gouttes de pluie tombées à Brouage.

Un grand merci à Christian pour son choix, son orgnisation (pas évidente lorsque l'on est aussi nombreux) et également à son coéquipier Jean-Claude.

Michèle L.R.