Le dimanche 2 décembre dernier, il fallait être courageux pour s’élancer sur la randonnée des 25 km.

Bien que prévenus, les randonneurs ont dû s’équiper de « coupe-vent » et de parapluie, ajuster les casquettes ou les capuches pour braver la pluie qui les a accompagnés tout au long de la journée.

Mais nous savons tous, que les habitués des 25 km sont méritants et ne se départissent jamais de l’énergie qui les fait avancer.

Ils étaient donc au rendez-vous…...

Le départ fût donc donné à 9h30 de Cubzac les Ponts.

Le parcours savamment étudié a amené nos randonneurs à travers les chemins aux alentours de la commune pour déboucher sur le Pont routier de Cubzac.

Enfin la récompense était là… Pouvoir traverser cet ouvrage et l’admirer au plus près.

 Pont Eiffel 2    Pont Eiffel 

Attardons nous un peu sur cette construction située en Gironde qui permet à la RD 1010 (ex RN 10) de relier Cubzac-les Ponts à Saint-Vincent-de-Paul en franchissant la Dordogne.

Ne vous méprenez pas, il s’agit bien de la Dordogne et non pas la Garonne qu’enjambe ce Pont.

Construit pas Gustave Eiffel (Ce nom vous dit bien quelque chose !) et Émile Nouguier, Ingénieur en chef, entre 1879 et 1883, sur les bases d’un premier pont suspendu (1839 – 1869), il sera emporté par une tempête.

Ce pont sera détruit une deuxième fois pendant la Seconde Guerre mondiale, puis rebâti par Jacques Eiffel, petit-fils de Gustave Eiffel, en 1946 – 1947.

Construit en remplacement sur les bases de l’ancien pont suspendu, le nouveau Pont de Cubzac affiche de belles proportions : une longueur de 1545m, une longueur de 553m, divisée en 8 travées.

                    P1050693 

                    P1050719

P1050712 P1050717

Un peu de technicité (pour les curieux et les connaisseurs) :

Il est fixe à poutre droite métallique et combine les procédés de lançage à partir des deux côtés et du porte-à-faux pour la partie centrale. Sur une partie de la poutre construite par lançage, les pièces en fer sont accrochées en porte-à-faux, par un boulonnage. Elles sont rivées et servent de nouveaux points d’appui pour boulonner les pièces suivantes.

Les pièces seront ainsi montées successivement sur la travée, dans le vide, jusqu’à trouver l’appui voisin.

Sa rampe d’accès est supportée par des arcades de pierres, qui vues du dessous lui conférent une allure de cathédrale gothique.

Il est accessible toute l’année gratuitement, depuis le port. Des travaux de réhabilitation menés en 2016 – 2017 ont permis l’aménagement d’une passerelle cyclable en encorbellement sur l’ensemble des ouvrages.

Si au moment de la traversée de l’ouvrage par nos randonneurs, la pluie était bien présente, elle n’a cependant pas amoindri le plaisir qu’ils ont ressenti à le fouler ni l’envie d’immortaliser leur passage, même si le ciel allait être gris sur les photos…. !

Petite confidence personnelle, ce Pont n’a rien à envier à sa cousine Parisienne « La Tour Eiffel ». Dans un autre style, il a su conquérir le coeur des Girondins et s’intégrer dans le décor géographique de la Région, traverser les siècles, le tout sans fausse note….. !

Véronique R.