La Garonne nous paraissait bien calme en ce dimanche matin d’automne… Difficile d’imaginer que ce port grouillait d’activités jusqu’en 1930 environ. Les gabarres se chargeaient de vins, de pierres de Barsac et de marchandises en tout genre, les pins et les acacias des Landes liés en forme de radeaux flottaient sur le Ciron pour être embarqués vers l’Angleterre et tous les métiers de la navigation s’affairaient pour équiper et manœuvrer les bateaux !

Et il faudra encore un peu d’imagination pour se représenter les crues de la Garonne, dont la plus dévastatrice a fait monter les eaux jusqu’à 1,5 m dans l’église en 1770.

Barsac1

Nos pas nous conduisent vers les étangs de Filiatre, aujourd’hui paisible lieu de pêche et de loisir alors qu’autrefois on y creusait la terre pour alimenter la briqueterie que l’électricité produite par le moulin des Moines faisait tourner.

Barsac1b

A Preignac, le château d’Armajan des Ormes brille sous le soleil, les vestiges de défense du château médiéval côtoient le superbe pavillon construit par le seigneur d’Armajan des Ormes en 1750.

Barsac2

Nous remontons alors le cours du Ciron pour une petite pause bien méritée au domaine de Sanche, avant de découvrir les beaux châteaux de la commune de Barsac.

Barsac3

A Doisy Védrines, le parc met en valeur une superbe bâtisse du XVIe siècle. La jolie ferme du XVIIIe siècle agrandie et embellie pour devenir le château Gravas mêle une exploitation viticole reconnue et l’exposition d’objets d’art. Et celui qui héberge un des fleurons de l’appellation Barsac, grand vin de Sauternes, premier grand cru classé 1855, élevé en biodynamie, c’est le château Climens, une élégante chartreuse du XVIIe siècle.

Barsac4

Le coup de cœur du jour est pour le château Myrat, une belle façade du XVIIIe siècle harmonieusement entourée de bâtiments d’exploitation de la même époque, avec quelques curiosités comme un pédiluve pour chevaux, le puits qui alimente la propriété et la belle collection d’oiseaux !

Barsac5

Il est temps de rentrer, nous regagnons la rive de la Garonne pour rejoindre le port de Barsac, un peu fatigués, mais ravis de cette belle journée, toujours sous le soleil qui continue de faire mûrir les raisins d’or !

Anne